Dépêches

Haïti-Droits humains : La POHDH attire l’attention sur la violence et l’insécurité dans le bas Artibonite


mardi 20 septembre 2011

P-au-P, 20 sept. 2011 [AlterPresse] --- La Plateforme des Organisations Haïtiennes de défense des Droits Humains (POHDH) dénonce les actes de violences et d’insécurité qui persistent depuis plusieurs jours dans le bas Artibonite (nord) et appelle les autorités à rétablir la paix dans la zone.

Le bas Artibonite qui regroupe huit communes, notamment Saint- Marc, Marchand Dessalines, Grande Saline et Verrettes, fait face à des violences qui paralysent la vie dans ces communautés, indique l’organisation lors d’une conférence de presse ce 20 septembre.

Jocelyne Colas, membre du comité de coordination de la POHDH, signale plusieurs blessés par balle, dont le maire de la Petite Rivière de l’Artibonite, Rollin Delva.

Elle mentionne également des abus d’autorité, des opérations répressives conduites par la police et des cas de violation du droit à la vie.

Elle condamne la répression exercée par la police ces derniers jours contre des manifestants de Pont Sondé et de l’Estère qui exigeaient le rétablissement de l’électricité dans ces zones, toujours privées d’énergie électrique.

Jocelyne Colas rappelle à la police que son rôle est de protéger et servir. Elle lance un appel en faveur du rétablissement de l’ordre dans le bas Artibonite et de la satisfaction des revendications de la population de cette région. [emb gp apr 20/09/2011 14 : 45]