Documents

Haïti : La MINUSTAH dément formellement être responsable du déversement de déchets à Hinche ou ailleurs sur le territoire haïtien


jeudi 25 août 2011

Communiqué de la MINUSTAH

Transmis à AlterPresse le 25 aout 2011

La Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haiti (MINUSTAH) dément formellement être responsable du déversement de déchets à Hinche ou ailleurs sur le territoire haïtien.

En moins d’un mois, deux articles signés par le même auteur et parus dans le même organe de presse, respectivement en date du 9 août 2011 - accusant la MINUSTAH d’avoir jeté des matières fécales près de la rivière Guayamouc en date du 6 août 2011 -, et en date du 23 août 2011 - accusant cette fois-ci la MINUSTAH d’avoir déversé tôt dans la matinée du 21 août 2011, des matières fécales sur une ligne de canalisation d’environ 15 mètres -. « Ces déchets humains atteignent par cette canalisation la rivière Ahibon qui se jette dans la rivière de Thomonde, affluent du fleuve Artibonite », ajoute l’article.

La MINUSTAH tient à rappeler que le camp de Hinche est équipé depuis le 15 juin 2011, d’une usine de traitement et de destruction des eaux usées et des déchets qui se trouve à l’intérieur du camp. Les eaux usées et déchets sont déversés dans cette usine trois fois par semaine, les lundis, mercredis et vendredis. En aucune circonstance ces eaux usées ou autres déchets ne sont transportés à l’extérieur du camp. L’existence de cette usine de traitement des eaux usées et des déchets peut être aisément constatée sur place.

Par ailleurs, selon les registres journaliers relatifs aux mouvements des véhicules, aucun véhicule n’est sorti du camp aux dates et aux heures mentionnées dans les deux articles.

Port-au-Prince, le 25 août 2011