Dépêches

Haïti-Choléra : Une nouvelle étude confirme l’origine népalaise de l’épidémie


mercredi 24 août 2011

P-au-P, 24 août 2011[AlterPresse] --- Un groupe de chercheurs américains vient de confirmer que l’épidémie de choléra, responsable de près de 6 mille morts en Haïti, est d’origine népalaise, apprend AlterPresse.

« Nous apportons notre support à l’hypothèse que les gênes ont été importés en Haïti à partir du Népal », soutiennent environ 15 chercheurs américains de la Société Américaine pour la Microbiologie (American Society For Microbiology).

Cette nouvelle étude menée par les chercheurs américains a comparé 24 génomes népalais infectés par le Vibrio Cholérae (nom de la bactérie) et 10 autres génomes dont 3 issus d’Haïti.

Cette comparaison a été faite en vue d’évaluer les possibles liens épidémiologiques entre la souche de bactérie responsable du cholera en Haïti et celle présente au Népal.

Les différents tests conduits par ces chercheurs indiquent que « la sensibilité aux antimicrobiens et les profils montraient un lien épidémiologique compatible entre les souches en provenance du Népal et celles présentes en Haïti ».

Les résultats de cette observation ont publiés le 23 août sur le site du laboratoire de la Société Américaine pour la Microbiologie.

Le 7 juillet 2011, les conclusions d’une autre enquête dirigée par des experts des Centres de Contrôle et de Prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention) des États-Unis, avaient établi des liens directs entre la présence des casques bleus népalais dans le pays et l’épidémie de choléra.

Dès l’apparition des premiers cas de choléra au cours du mois d’octobre 2010 dans le Plateau Central (Est d’Haïti), le contingent népalais, basé dans la région, avait été pointé par la population.

Des excrétas en provenance de cette base de casques bleus avaient été déversés dans une rivière qui sert de point de ravitaillement d’eau aux habitants de la région, selon les toutes premières informations.

Cependant les autorités de la MINUSTAH en Haïti ont toujours vigoureusement rejeté toute responsabilité dans l’apparition du choléra dans le pays.

Au 12 août 2011, 6 194 personnes ont péri de l’épidémie sur 428 785 cas d’infection, selon le dernier décompte officiel. [rh kft apr 24/08/2011 15 :35]