Dépêches

Haïti-Littérature : L’écrivain haïtien James Noel en résidence à la Villa Médicis à Rome


vendredi 15 juillet 2011

P-au-P, 15 juil. 2011 [AlterPresse] --- L’écrivain haïtien, James Noel, est parmi les 17 nouveaux pensionnaires pour l’année 2011 de la Villa Médicis à Rome, palais qui abrite l’Académie de France dans cette ville, apprend AlterPresse.
Les pensionnaires on été nommés par le ministre français de la culture, Frederick Mitterand.

Durant 12 à 18 mois, James Noel aura à travailler sur un projet personnel aux côtés de deux autres écrivains, mais aussi de scénographe, architecte et compositeurs de musique entre autres.

Le poète aura ainsi l’occasion de se perfectionner dans son domaine et de partager avec d’autres artistes dans un cadre d’échanges culturels.

James Noel, 33 ans, écrit à la fois en créole et en français. Il a déjà publié plusieurs titres qui ont retenu l’attention, comme « Poèmes à double tranchants/Seul baiser pour muselière » et « Le sang visible du vitrier ».

Sa dernière œuvre, Kana Sutra, est actuellement selectionnée parmi les « coups de cœur » de la FNAC (Fédération Nationale d’Achats), chaine de magasins vendant des produits culturels. Kana Sutra, signalé lors du Festival Etonnants Voyageurs durant la mi-juin, est publié par les Editions Vents d’Ailleurs.

« La violence de l’écriture et l’écriture de la violence s’y renvoient leurs reflets en un acte miroir, où, parfois comme un jeu, parfois avec une rage délibérée, il revisite une humanité dégrisée de ses illusions », souligne l’introduction de l’écrivain Ananda Devi.

Dans ce livre, « James Noël revêt… ses multiples identités de poète, d’écrivain, d’homme, d’Haïtien, d’arbre, d’oiseau, de livre, celui qui, entre arrachement et enchantement préfère le déhanchement de l’âme », poursuit-elle.

Avant James Noel, le célèbre écrivain haïtien, Louis-Philippe Dalembert, avait lui aussi été sélectionné pour une résidence d’écriture à la Villa Médicis. [kft gp apr 15/07/2011 12 :10]