La Caraibe en un coup d’oeil

Caraïbes : Premiers résultats mitigés du test d’alerte aux tsunamis


vendredi 25 mars 2011

P-au-P, 25 mars (Prensa Latina) --- Les instances impliquées dans l’exercice d’alerte au tsunami réalisé le 23 mars dans plusieurs pays de la Caraïbe ont commencé à publier les résultats de cet exercice, qui se révèlent encore mitigés, quant à la capacité des pays de la région à réagir avec promptitude.

La simulation consistait à lancer une alerte à 33 pays de la région, pour un tremblement de terre fictif de magnitude 7,6 survenu au large des Iles Vierges américaines.

Aux Bahamas, l’alerte, constituée d’un message texte envoyé à 300 agents à travers l’archipel, a vite fait le tour du pays.

Selon le Commandant Stephen Russell, de l’office de Contrôle bahaméen des Urgences, la simulation a obtenu de bons résultats.

A Porto Rico, où seulement 11 des 44 communes côtières sont préparées à affronter une catastrophe, des dizaines de citoyens affirment qu’ils n’ont jamais entendu des signaux d’alarme.

En République Dominicaine, les autorités ont détecté des failles dans les plans d’évacuation, qu’ils ont qualifiés par ailleurs d’insuffisants.

Ce premier exercice d’alerte aux tsunamis baptisé « Caraïbes Wave 11 » a eu lieu à l’initiative de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO).

L’Agence des Réponses Urgentes aux Désastres (CDERA) a alerté cette semaine sur la vulnérabilité des Caraïbes aux tsunamis. La région est très exposée aux tremblements de terre, et un possible séisme ou une éruption volcanique aurait un effet dévastateur en raison de la structure géologique de la zone.

Les Caraïbes ont connu 10% du total des tsunamis survenus sur la planète durant les 500 dernières années, selon l’UNESCO. [mm gp apr 25/03/2011 15 :00]