La Caraibe en un coup d’oeil

Martinique : Le grand écrivain Édouard Glissant est mort


vendredi 4 février 2011

P-au-P., 4 fev. 2011 [AlterPresse] --- L’écrivain martiniquais Edouard Glissant, grande figure de la pensée antillaise, est décédé tôt le jeudi 3 février à Paris à l’âge de 82 ans.

On le savait malade et les rumeurs circulaient déjà dans les milieux littéraires de sa mort imminente. Édouard Glissant, poète, romancier, essayiste, est l’auteur d’une oeuvre monumentale dans laquelle il mélange récits, légendes et puissance poétique.

Ses propos et ses réflexions théoriques (Antillanité, Poétique de la relation, esthétique du tout-monde, créolisation, etc.) ont contribué grandement à une réflexion sur le devenir du monde.

Ces dix dernières années, à l’institut Tout Monde (Paris) et au Prix Carbet, on a suivi son compagnonnage avec l’écrivain martiniquais Patrick Chamoiseau, considéré comme son compère d’écriture et son dauphin.

Né le 21 septembre en 1928 à Sainte-Marie, dans le nord de la Martinique, enfant d’une famille modeste et élève brillant, il a fait des études de philosophie à la Sorbonne en 1946.

Docteur ès lettres, il a obtenu le prix Renaudot en 1958 pour "La Lézarde".

Militant activement contre le système colonial, opposé à la guerre d’Algérie, il fut expulsé des Antilles et assigné à résidence en métropole au début des années 60 par le pouvoir gaulliste. Il a enseigné en Louisiane (à Bâton-Rouge) et à la City University de New York, où ses leçons sur William Faulkner sont très appréciées. [apr 04/02/2011 15 :00]