Documents

Haiti-Élections : La communauté internationale encourage l’exploitation des voies légales pour une sortie de crise


lundi 13 décembre 2010

Texte conjoint des ambassadeurs accrédités en Haïti, dont celui de l’Allemagne, du Brésil, du Canada, de l’Espagne, des Etats-Unis, de la France, des Nations Unies, de l’Organisation des États Américains, et de l’Union Européenne.

Soumis à AlterPresse le 12 décembre 2010

La Communauté Internationale prend note de la décision du Conseil Électoral Provisoire de fixer le délai de contestation de 72 heures du lundi 13 décembre au mercredi 15 décembre 2010, pour permettre à tous les candidats de soumettre leurs recours à l’instance légale du contentieux, avant le décompte final des voix. La Communauté Internationale encourage l’exploitation de toutes les voies légales pour faire avancer un processus électoral crédible afin de garantir que les résultats définitifs reflètent pleinement la volonté des électeurs haïtiens, dans la transparence et le respect de la constitution. Elle réitère son invitation à tous les candidats à utiliser les procédures de recours légaux mises à leur disposition par la loi électorale.

La Communauté Internationale prend également note de la proposition de la mise en place d’une Commission Spéciale de Vérification par le Conseil Électoral Provisoire et invite tous les acteurs concernés á prendre part au processus d’établissement de la Commission.

Prenant note que Article 31 de la constitution haïtienne garantit “La liberté d’association et de réunion sans armes à des fins politiques, économiques, sociales, culturelles ou toutes autres fins pacifiques” la communauté internationale déplore les actes de violence qui, entre autres, ont paralysé l’activité économique, empêché les écoliers et étudiants de poursuivre leurs cours et, plus tragiquement, entravé l’accès aux soins pour les malades du choléra.

La Communauté Internationale exhorte par conséquent tous les candidats à être à la hauteur de leurs responsabilités et à demander à leurs partisans de s’abstenir de tout recours à la violence, dont l’unique victime est l’ensemble du peuple haïtien.

La Communauté Internationale appelle instamment tous les acteurs politiques et étatiques à tout mettre en œuvre pour avancer la reconstruction et pour permettre aux personnels de santé et aux acteurs humanitaires haïtiens et internationaux de continuer en toute sécurité à fournir la réponse vitale à l’épidémie de choléra. Des milliers de personnes en ont urgemment besoin.

Port-au-Prince, le 12 décembre 2010