Dépêches

Haiti-Choléra : Le nombre de morts s’élève à 255 – Pas encore de cas confirmé à Port-au-Prince


dimanche 24 octobre 2010

P-au-P., 24 oct. 2010 [AlterPresse] --- Quarante-trois personnes sont mortes de choléra durant les dernières 24 heures dans le département de l’Artibonite (Nord), portant à 255 le nombre des victimes mortelles de l’épidémie qui affecte Haiti depuis le 19 octobre, apprend-on de source officielle.

Le nombre décès enregistrés dans le Plateau Central (Est), autre département affecté par la maladie, se maintient à 14, ce qui démontre une tendance à la stabilisation dans ce département, souligne le docteur Gabriel Timothée lors d’une conférence de presse.

Les personnes hospitalisées dans les deux départements sont à présent au nombre de 3.115, dont 2.754 dans l’Artibonite.

Les zones de l’Artibonite les plus affectées demeurent Drouin et Grande Saline, où les autorités sanitaires ont cependant constaté une réduction du nombre de cas graves.

Par ailleurs, à l’Arcahaie (une trentaine de km au sud de la capitale) 15 cas ont été dénombrés, dont 2 décès.

En ce qui concerne Port-au-Prince, le gouvernement ne confirme pas les informations faisant état de 5 cas enregistrés par l’organisme Médecins Sans Frontières.

Le diagnostic a été fait à partir d’observations cliniques, souligne le docteur Timothée à AlterPresse, ce qui, selon lui, n’est pas suffisant pour déterminer qu’il s’agit bien de choléra.

« Il est trop tôt pour se prononcer », dit-il, assurant que des tests seront effectués au Laboratoire national de santé publique pour confirmer ou infirmer le diagnostic.

Entretemps, le président René Préval se trouve ce dimanche 24 octobre dans l’Artibonite où il dirige une réunion avec des autorités locales à propos de nouvelles dispositions à prendre pour combattre l’épidémie.

La veille, lors d’une tournée dans les régions affectées, il a déclaré au correspondant de la station privée Radio Kiskeya à Mirebalais qu’il serait « irresponsable » de se prononcer sur l’origine de l’épidémie en l’absence de conclusions des investigations scientifiques en cours.

Préval a cependant maintenu que la souche du Vibrio Cholerae est importée, puisqu’elle n’a jamais été présente auparavant dans le pays. [gp apr 24/10/2010 12 :00]