Dépêches

Haïti-Éducation : Une nouvelle campagne d’alphabétisation avec le concours du Venezuela et de Cuba


vendredi 1er octobre 2010

P-au-P, 01 oct. 2010 [AlterPresse] --- Une nouvelle campagne d’alphabétisation, appuyée par le Venezuela et Cuba, est lancée par la secrétairerie d’État à l’Alphabétisation.

Il s’agit d’un programme spécial divisé en 3 périodes s’étendant jusqu’à 2012, selon ce qu’a indiqué le secrétaire d’État Carol Joseph lors d’une conférence de presse de lancement le jeudi 30 septembre 2010. Il contient 65 leçons qui seront exécutées sur un espace de 22 mois.

Cette formation, qui sera conduite à partir d’appareils audio-visuels, selon la méthode « Wi mwen kapab » (Oui, je peux ) empruntée à cuba, vise à apprendre à lire et à écrire à 240 000 personnes.

A cet effet, plus de 9 000 centres seront implantés dans les départements du Nord, du Nord’est, de l’Ouest, du Sud et du Sud-est, a annoncé Carol Joseph.

Le financement du programme (5 millions de dollars) sera assuré par le Venezuela, et les matériels audio-visuels seront fournis par Cuba, dans le cadre de l’Alliance Bolivarienne pour les Peuples d’Amérique (ALBA).

L’ambassadeur de Cuba en Haïti, Ricardo Garcia Napoles, qui participait à la conférence de presse, a affirmé que « la joie des alphabétisés sera la preuve de leur réussite » .

Pour sa part, le chargé d’affaires du Venezuela, Luis Quijada, a souligné l’importance de l’alphabétisation pour permettre au peuple haïtien de résoudre les problèmes auxquels fait face le pays »

A l’occasion de la célébration, le 7 septembre dernier, de la journée internationale de l’alphabétisation, le secrétaire d’État Carole Joseph avait, lui-même, reconnu que la campagne nationale d’alphabétisation lancée en 2007 s’était soldée par un échec.

En trois ans, elle n’avait, en effet, permis de n’alphabétiser que 40 mille personnes sur les 3 millions ciblées.

Joseph avait alors avancé l’insuffisance de financement comme cause principale de cet échec.
Selon l’Institut Haïtien de Statistiques et d’Informatique (IHSI) cité par Carole Joseph, 49 % des 9.7 millions d’Haïtiens sont analphabètes.[ rh rl gp apr 01/10/2010 10 :30]