<

Haïti d’abord !

Par Roosevelt Jean-Francois

Soumis à AlterPresse le 30 avril 2006

Ils étaient plus d’une centaine d’hommes et de femmes d’origine haïtienne à exprimer leur joie et le cœur content dans la soirée du 28 avril au Millenium Ball Club à Miami.

Ils arrivent de Washington, du Canada, d’Orlando, de Boston, de Chicago et aussi d’Haïti pour répondre à l’appel de l’homme d’affaires Wilfrid Belfort et son équipe qui prépare le prochain sommet touristique d’Haïti qui doit se tenir du 23 au 25 juin prochain à Miami Beach.

Eux tous ont exprimé un intérêt commun : Haïti d’abord !

« Qui que vous soyez, médecins, avocats, infirmières, businessman et même si vous aviez pu obtenir la nationalité américaine, nous sommes tous d’Haïti et nous devons nous dire ce que nous nous allons faire pour notre pays », a déclaré Wilfrid Belfort devant ses invités.

Pour lui, le tourisme, c’est la solution parce que tous les pays de la caraïbe profitent du tourisme malgré l’insécurité.

Belfort cite la Jamaïque, La République Dominicaine, la Barbade et Trinidad.

« L’insécurité est aussi présente chez eux que chez nous, mais ils e sont entendus à ne pas parler mal de leur pays et à en faire la promotion », a d’autre part déclaré Wilfrid Belfort, qui dirige la firme MWM & Associates, entreprise qui a pris l’initiative du Sommet du Développement et du Tourisme en Haïti.

Les propos de Belfort ont été applaudis par l’assistance.

« Tout ce que nous avons besoin c’est de nous concentrer sur nos intérêts communs et d’oublier nos désaccords », soutient Pierre Chauvet Fils de l’agence Citadelle, entreprise haïtienne du secteur touristique en Haïti qui participait au week-end préparatif du sommet.

Pierre Chauvet invite tout un chacun à s’abstenir de dire du mal du pays et de chercher ce qui est bien.

Cette attitude pourrait être bénéfique pour tous avec des retombées positives sur l’économie.

« Au cours de ce dernier mois, après les élections et vu qu’il n’ya pas trop de nouvelles négatives sur Haïti, je peux témoigner que les affaires dépassent mes espérances », nous dit Chauvet qui a d’autre part affirmé son optimisme en l’avenir du pays.
« Maintenant, c’est un nouveau départ, nous avons appris pendant cette transition depuis 1986. Ca fait 20 ans d’apprentissage. Il faut nous mettre maintenant à la tache », poursuit Chauvet.

Sur toutes les tables, Haïti était au menu des discussions.

Sur la piste, les invités traçaient des pas et au son de la musique de Top Vice.

Certains parlent de projets financiers pour des joint ventures dans le secteur touristique avec le capital international et des entreprises locales. D’autres soutiennent de l’engagement des nouvelles autorités dans le processus.

Le projet « Tourisme Haiti » gagne les rues de Miami.

Des Billboards géants sont placés sur l’autoroute I-95 et aux abords de l’aéroport de Miami.

Un site internet www.tohaiti.com héberge les informations relatives à l’événement.

Les organisateurs annoncent la participation du Président René Préval le 23 juin prochain à l’ouverture du sommet qui se tient à l’hôtel Deauville Beach Resort à Miami Beach en Floride.

Le gouverneur de la Floride Jeb Bush, qui est à son dernier mandat, figure parmi les personnalités invitées à prendre la parole.

Wilfrid Belfort annonce également la présence du sénateur de New York Hilary Clinton à cet événement.

Roosevelt Jean-Francois
rojefra@yahoo.com