Français

Haiti : La journée internationale du Créole


jeudi 28 octobre 2004

P-au-P., 28 oct. 04 [AlterPresse] --- Le gouvernement haïtien a invite les secteurs de l’éducation et de la communication à rehausser la valeur du Créole, à l’occasion de la 21e journée internationale de la culture et de la langue Créole, ce 28 octobre.

Les ministères de la culture et de l’éducation ont invité les médias et les éducateurs à mettre l’accent sur l’importance de la langue créole et sa fonction dans une dynamique devant concourir à l’unité nationale.

Les autorités haitiennes ont decide cette année de placer la journée de commemoration internationale du Créole sous le thème "la langue créole, un outil nécessaire à toutes les activités de communication en Haïti".

Au cours de cette semaine, le Secrétaire d’Etat à l’alphabétisation, Claude Clément Pierre a plaidé en faveur d’un enseignement scolaire en créole pour les enfants d’Haïti, sans toutefois nier l’importance du français.

De son coté, la Société d’Animation et de Communication Sociale (SAKS) a exprimé ses préoccupations face l’utilisation faite actuellement en Haïti du Créole.

Dans une note transmise à AlterPresse, Joseph Georges, Directeur Général de la SAKS a relevé qu’au niveau de la communication dans les sphères étatiques le Francais a tend à reprendre le pas sur le Créole, contrairement a la tendance observée depuis 1986. La SAKS a noté que le Français domine maintenant "dans tous les évènements importants".

La SAKS a critiqué la formule utilisée depuis quelques mois par la Television Nationale d’Haïti (TNH) qui réalise ses journaux simultanément en Créole et en Français, avec des informations différentes dans les deux langues. "Sur quelle base les responsables de la TNH décident-ils de la nouvelle que la population entière doit comprendre (ndlr : c’est-à -dire à diffuser en Créole)", s’interroge la SAKS.

L’organisme a qualifié cette attitude de scandaleuse et de discriminatoire et a sollicité l’intervention du Ministère de la Culture et de la Communication, qui a la charge des médias publics.

Des critiques ont déjà été émises dans les milieux médiatiques contre cette nouvelle formule de présentation des nouvelles à la Télévision d’Etat.

AlterPresse a appris auprès de la sale des nouvelles de la TNH que les journalistes sont bien au courant des reproches qui sont faites à la station.

Le journal « Le Matin », l’un des plus anciens quotidiens du pays, a fait sortir ce 28 octobre un numéro spécial tout en Créole. [gp lf vs apr 28/10/2004 16:45]